One Piece : Le Soulèvement des Océans


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Forum est ouvert ! Profitez-en bien et venez nombreux ! (Et n'oubliez pas de voter Wink )

Partagez | 
 

 Tabassons des poissons [Mission PV Sachi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shirako

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 16/07/2010
Localisation : Derrière toi en train de te piquer ton pognon

Feuille de personnage
Niveau du personnage:
12/40  (12/40)
Expérience:
0/400  (0/400)
Berrys: 750 000 B

MessageSujet: Tabassons des poissons [Mission PV Sachi] Sam 24 Juil - 19:22

Deux jours plus tôt

La mer était particulièrement agitée ce jour-là. Cela rendait la navigation des plus compliquées. Cependant, certains courageux et certains fous s'aventuraient tout de même en mer. Toutefois, dans certains cas, on se retrouvait plutôt avec une tempête surprise sur les bras. C'était justement ce qui était arrivé à un navire marchand. Le bateau était pris dans la tempête, n'ayant pas prévu qu'elle serait aussi rapide et soudaine. L'équipage se promenait dans tous les sens sur le pont du navire. Chaque membre de l'équipage se déplaçait d'un bout à l'autre du navire pour accomplir sa tâche. Si le navire venait à couler ou à chavirer, ce serait la noyade assurée pour tout le monde. Il ne fallait donc surtout pas que cela arrive. Ainsi, le capitaine manoeuvrait la barre de direction tout en donnant des ordres à ses hommes. La plus part des marins étaient de fiers gaillards dans la trentaine avec beaucoup d'expérience en mer. Cependant, au sein du groupe se distinguait un individu loin d'être banal. Sur le pont du navire, on pouvait le voir se déplacer. Un individu de taille moyenne avec les cheveux blancs. Cependant, contrairement à ce que l'on pourrait croire, c'était loin d'être un vieillard. Cet individu, c'était Shirako, le jeune albinos. Le gamin s'efforçait d'aider le plus de membre d'équipage possible. Après tout, la noyade n'était pas une option des plus intéressante. Ainsi, il allait de marin en marin et proposait de l'aide.

Le gamin avait embarqué sur le navire quelques jours plus tôt. Il avait tout simplement demandé au capitaine du navire de le laisser sur la prochaine île où il faisait escale. Comme l'albinos n'avait pas beaucoup d'argent, le capitaine avait accepté, à condition que le gamin travaille sur le navire pendant la traversée. Ainsi, le gamin prenait les mêmes risques les marins.

Heureusement pour l'équipage, la traversée de la tempête fut courte et le navire n'avait pas subi trop de dégât. Ainsi, ils avaient pu atteindre leur destination, mais avec quelques heures de retard. Ils se rendirent ainsi sur l'île de Tekunoroji. L'île était vraiment impressionnante. On pouvait voir des systèmes et des mécanismes un peu partout. D'ailleurs, avant même d'être arrivé à quai, on pouvait voir des dizaines et des dizaines de boutiques qui vendaient divers objets utiles à la mécanique. Lorsque le navire atteint le quai, l'albinos alla chercher ses affaires, qu'il avait laissé dans une cabine du navire. Il quitta peu après le navire après avoir remercié le capitaine pour son aide. Vint ensuite une étape fort simple de son voyage, trouver une auberge pour manger et y passer la nuit. Les plans du garçon était très simple pour la suite, trouver un travail et se faire de l'argent.

La recherche de l'auberge lui pris plus d'une heure. Étant un étranger dans cette ville, le gamin se perdit à quelques reprises. Finalement, il trouva une auberge à l'air sympathique dans le centre-ville : L'engrenage rouillé. Le propriétaire de l'auberge ne fit aucun commentaire sur l'étrange apparence du gamin, après tout, un client est un client. Le gamin eut droit à un bon petit repas et alla se coucher. Il fallait qu'il soit en forme pour les jours à venir.


Aujourd'hui


Les jours précédant avaient été plutôt tranquille pour le gamin. Il avait réussi à trouver un travail chez un marchand d'arme à feu. Le propriétaire était un homme dans la quarantaine, un type très gentil quoi qu'étant légèrement un escroc. Le travail de l'albinos était simple. Il devait nettoyer les armes, les ranger correctement, nettoyer la boutique et finalement tester les armes. Bref, pendant une heure par jour, le gamin se rendait dans un champ de tir à l'arrière de la boutique et tirait sur des cibles, testant ainsi les fusils et les pistolets. Bon, Shirako n'avait pas une bonne maitrise des armes à feu, mais selon son patron ça n'avait aucune importance. Selon lui, l'importance est que l'arme puisse tirer, qu'elle soit imprécise n'avait aucune importance. Ainsi, selon le marchand si l'utilisateur ne pouvait pas toucher sa cible c'est tout bonnement parce qu'il n'est pas fait pour être tireur. C'était une philosophie plutôt particulière, mais bon.

La journée était semblable à la précédente. Ainsi, le gamin se tenait devant la boutique, en train d'astiquer un pistolet, savourant par moment un verre de limonade que lui avait laissée son patron. Le garçon était très concentré par son travail. Il trouvait le tout plutôt divertissant ou plutôt occupant. Bref, il concentrait son attention sur son travail, ne se souciant guère de ce qui l'entourait, mais son esprit restant tout de même à l'affut. Il se doutait déjà de ce qui pouvait se passer. Soit que certains passants pouvaient s'arrêter en voyant cet étrange garçon aux cheveux blancs et aux yeux rouges. Shirako en avait l'habitude, donc il arrivait parfaitement à l'ignorer. Les heures se succédèrent tandis que l'albinos nettoyaient d'autres armes. L'heure du repas de midi était proche lorsqu'un bruit d'objet de vitre se brisant attira l'attention de l'albinos. Un peu plus loin, un homme se penchait sur le sol pour tenter de rassembler les morceaux d'un objet en verre, maintenant qu'il était brisé, impossible de savoir ce que c'était. Derrière cet homme, il y avait un groupe d'hommes-poisson, ils étaient six. L'un d'eux était apparemment un requin marteau d'après la forme de sa tête. Quant aux autres, l'albinos n'arrivait pas à identifier l'espèce de poisson à laquelle chacun pouvait appartenir. L'homme-requin marteau poussa l'homme à l'objet de verre et s'avança pour que tout le monde puisse le voir. Cependant, la plupart des habitants étaient plus préoccupés par leur propre affaire. Le requin marteau pris alors un grand souffle avant de hurler d'un puissant cri tout à fait bestial. Évidemment, cela attira aussitôt l'attention des habitants de l'île qui cessèrent de faire ce qu'ils faisaient. Certains individus sortirent des bâtiments aux alentours, dont le patron de l'albinos. Quand il fut sûr d'avoir l'attention qu'il désirait tant, l'homme-requin pris la parole.

-Bonjour, habitant de l'île de Tekunoroji. Je m'appelle Rapdo. Je suis ici au nom des forces de la marine. Moi et mes compagnons sommes ici pour procéder à une purge. Veuillez rester calme et tout se passera bien.

Les six hommes poissons commencèrent à passer dans la foule, fixant le regard dans ceux des habitants. Beaucoup détournait le regard, mais d'autre non. Les hommes poissons ordonnèrent à ceux qui ne détournaient pas le regard de se rendre au milieu de la rue. Les hommes-poissons cessèrent leur petit tours de publique après avoir rassemblé une dizaine de personnes au centre de la rue. Ils formèrent un cercle autour d'eux. Seul Rapdo ne formait pas le cercle, regardant la foule.

-Nous sommes venus purger cette île et quiconque refuse de nous démontrer le respect que nous méritons en tant qu'être supérieur seront punis. Ces individus entouré de mes frères homme poissons ont refusé de se plier devant notre volonté, signe qu'ils refusent notre autorité. Ils serviront donc d'exemple à tous les habitants de l'île.

L'homme-requin fit signe à ses hommes. Ceux-ci commencèrent à frapper les hommes qu'ils avaient rassemblés au milieu de la rue. Les pauvres n'étaient même pas armés. C'était un massacre ni plus ni moins. Certains hommes poissons continuèrent même de frapper les humains, alors que certains étaient à terre. Puis, soudainement, un objet en verre voltigea dans les airs et alla se briser sur l'un des hommes-poissons formant un cercle autour des malheureux. Les hommes-poissons se figèrent aussitôt, ainsi que les habitants. Les hommes-poissons se retournèrent dans la direction d'où venait le projectile. Ils fixaient leur regard vers la foule.

-Qui a fait ça?

Personne ne parla.

-Très bien dans ce cas, vous allez tous être purgé.

La panique eut alors lieu au sein de la foule et les habitants commencèrent à fuir. L'un des hommes poissons réussit à attraper un homme, le patron de l'albinos. Il allait l'attaquer quand une voix se fit entendre.

-ARRÊTEZ. C'est moi qui ait lancé le verre.

Le regard des hommes poissons se fixèrent aussitôt sur la provenance de la voix, Shirako. L'homme-poisson détenant le marchand le relâcha et alla attraper aussitôt l'albinos par la gorge, sans l'étrangler, juste pour le soulever. Pendant ce temps, le marchand se sauvait en courant. Shirako ne lui en voulait pas, il fallait qu'il se mette en sécurité. Même les victimes des hommes poissons avaient réussi à fuir, grâce à des bons samaritains venus les aider.

-Tu as du courage petit, à moins que tu ne sois stupide.

-Être de la marine ne vous donne pas tous les droits.

Alors que l'albinos parlait les hommes poissons purent apercevoir sa dentition pointue.

-Oh, tu es un homme poisson gamin. Si tu avais été humain je t'aurais probablement tué pour ce que tu as fait. Cependant, comme tu es de ma race, je vais me contenter de te mettre une bonne correction pour t'apprendre à causer correct avec tes ainés.


L'homme-poisson leva le poing, prêt à frapper le gamin quand ce dernier retomba au sol, comme si son agresseur l'avait relâché. Devant le gamin, trois petits objets tombèrent sur le sol, des doigts, plus précisément, les doigts de l'homme poisson. Ce dernier commença à crier et à tenter d'arrêter les saignements. L'homme-requin, quant à lui, sembla perdre son calme. Son poing frappa violemment le mur d'un bâtiment. Le poing de Rapdo défonça le mur avec une très grande facilité. Les autres hommes poissons se préparaient également.

-Tu vas voir ce qu'il en coûte de s'en prendre à la plus grande des races, sale gosse. Je déteste les traitres.

-Je n'ai jamais prétendu être un homme poisson.


-Alors, tu vas souffrir davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tabassons des poissons [Mission PV Sachi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece : Le Soulèvement des Océans :: South Blue :: Tekunoroji Island-